L'UTT signe son premier accord de mécénat avec une entreprise de la Technopole de l'Aube, Provexi. Thème général de cet accord : l'innovation pédagogique, axée sur l'une des problématiques "business" de Provexi : la maquette numérique.

 

Lundi 10 octobre dernier, le directeur général de l'UTT, Pierre Koch, signait avec Franck Lecocq, Benoît et Anne Desvignes, le trio des jeunes dirigeants de Provexi, une convention de mécénat de deux ans permettant à Provexi d'intégrer le "Club Ellipse", le cercle qui regroupe les mécènes et les grands donateurs de la Fondation UTT. Le tout sous le regard bienveillant de Jacques Rigaud, président de la Technopole, et sous l'œil réjoui de sept anciens diplômés de l'UTT aujourd'hui collaborateurs de Provexi.


De gauche à droite : Franck Lecocq (dirigeant de Provexi), Aline de Salinelles (Fondation UTT), Benoît et Anne Desvignes (dirigeants de Provexi), et Pierre Koch (UTT) entouré d'anciens diplômés de l'UTT collaborateurs de Provexi, dont Nicolas Honoré, diplômé 2005 et conseiller municipal.


Via sa jeune Fondation, l'UTT souhaite résolument ouvrir ses potentiels d'innovation aux PME du territoire aubois. C'est toute l'ambition du programme "Innovation Pédagogique" dont Provexi est le premier partenaire. Le concept est très simple : la direction pédagogique de l'UTT est partie de principe qu'il existait dans de nombreuses PME des projets d'innovation, peu ou pas, ou pas assez, rapidement exploités, faute de temps ou de moyens.

A l'UTT, a contrario, les jeunes étudiants ont du "temps de cerveau disponible" pour réfléchir à des problématiques "réelles". L'idée est donc de faire correspondre besoins d'étude de faisabilité d'idées innovantes des PME auboises, ou pas, avec le cursus pédagogique UTTien.

Ainsi, Provexi a pour cœur de métier de gérer les informations de parcs immobiliers importants. Avec l'arrivée de la fameuse maquette numérique (le format BIM), l'entreprise souhaite lier ces informations à cette maquette qui sera bientôt le double numérique de tout bâtiment. La problématique : voir comment exploiter ces maquettes à travers un navigateur internet, ou toute autre application légère.

Ce sont donc des étudiants UTTiens, encadrés par un enseignant-chercheur, qui vont passer un ou deux semestres à compter d'aujourd'hui à étudier des possibilités.

Avec une cascade d'externalités positives pour toutes les parties prenantes : un sujet d'étude porteur et réaliste pour les étudiants, un financement pour l'UTT et sa Fondation, pour investir dans l'amélioration de la qualité du diplôme, notamment via la pédagogie, et une entreprise heureuse d'investir pour le territoire tout en explorant de nouvelles potentialités innovantes…



03/10/16



retour à l'accueil